Un collaborateur qui a émis son droit de retrait risque-t-il une sanction ?

    L’exercice du droit de retrait ne peut pas entraîner de sanctions pour les collaborateurs qui ont un motif raisonnable de penser que la situation présente un danger grave et imminent

    Pour que le droit de retrait s’exerce correctement, les collaborateurs doivent :

    • se retirer de la situation concernée,
    • en informer le chef d'entreprise ou les représentants du personnel,
    • rester à disposition sur le chantier,
    • ne pas générer pour autrui une nouvelle situation de danger grave et imminent en exerçant leur droit.
    Partager

    Votre conseiller

    Olivier

    Cette réponse vous a-t-elle aidé ?

    Dialoguez en direct avec nos experts

    Nous sommes à votre écoute du lundi au vendredi de 8H à 18H